jeudi 23 novembre 2017

Derrière les portes de B.A. PARIS


Thriller
Hugo Roman
320 pages
2017

RESUME :

« Jack est un homme charmant, un avocat brillant et un mari attentionné. Grace est une femme élégante, une maîtresse de maison talentueuse – et elle est prisonnière. Parfois, un mariage parfait cache un mensonge parfait. Et vous connaissez-vous vraiment vos amis ?
En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L'amour, l'aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur.
Vous connaissez tous un couple comme celui qu'ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux.
Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L'inviter à déjeuner, seule.
Et pourtant, cela s'avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l'un sans l'autre.
Est-ce cela que l'on appelle le grand amour ?
À moins que les apparences ne soient trompeuses.
Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait.
Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ?
Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ? »


NOTRE AVIS :


Ce mois-ci changement de registre pour notre lecture du mois. Après le roman historique le mois dernier, nous venons d’achever la lecture d’un thriller psychologique.
Que ce type de lecture soit notre tasse de thé ou une première en la matière, nous avons toutes bien accroché à l’histoire.
La narration, exclusivement du point de vue de Grace, navigue entre moments passés et présents. Ainsi, on découvre l’histoire de Grace et Jack dans son intégralité. On voit leur relation évoluer. Progressivement les passages au passé se rapprochent de ceux du présent pour finir par ne faire qu’un. Une construction de scénario intéressante avec des fins de chapitres laissant le lecteur sur des incertitudes et lui donnant envie de poursuivre sans cesse sa lecture pour découvrir la suite. Malgré une atmosphère générale pesante, l’histoire est addictive, facile et rapide à lire. Si certaines ont relevé quelques longueurs dans les descriptions, quelques répétitions ou un manque notoire d’action, nous avons cependant toutes (ou presque) été emportées par l’histoire. Une histoire somme toute prévisible mais tout de même bien menée. L’auteure nous tient en haleine de manière subtile en nous faisant espérer tout du long pour finalement nous amener à ne pas pouvoir lâcher la lecture avant le point final.
Dans tous les cas, on ne peut lui retirer son talent pour nous donner des frissons d’horreur. Le personnage de Jack en particulier fait vraiment froid dans le dos. Véritable psychopathe, il est digne des meilleurs héros de thriller ou de film d’horreur. Penser que ce genre de personnage existe dans la vie réelle est à la fois déroutant et effrayant. Jack nous a filé des sueurs froides, nous nous sommes en revanche pris de sympathie pour Grace. Cette jeune femme qui a vu ses espoirs de vie heureuse ruinées par son mari. Il faut bien admettre que parfois son inaction nous a donné envie de la secouer. Mais nous avons aussi essayé de nous imaginer à sa place. Comment réagirions-nous dans la même situation ? Certainement pas très différemment. Car au final, il faut une sacrée force d’esprit pour vivre ce qu’elle a subi sans sombrer dans la folie et surtout pour s’en sortir.
Mais au-delà de Jack et Grace, deux personnages secondaires nous ont particulièrement marquées. D’un côté, il y a Millie, la sœur cadette de Grace. Jeune fille trisomique de 18 ans, elle nous a toutes bluffées par son intelligence, sa présence d’esprit, son intuition. Sans compter que l’auteure a osé intégrer un personnage souffrant de trisomie, chose plutôt rare dans un roman. Nous sommes unanimes pour dire que Millie nous a touchées et que l’auteure rend un bel hommage aux personnes souffrant de ce handicap. De l’autre côté, il y a la voisine, Esther. Une femme qui a rapidement eu la puce à l’oreille quant à la réalité des évènements mais qui reste trop absente malgré tout. Nous aurions aimé qu’elle aille plus loin, qu’elle soit plus active. On a eu comme l’impression que son personnage n’était pas exploité à fond et c’est dommage car elle aurait sans conteste apporté un plus au scénario.
Enfin, le seul gros point négatif de ce roman, c’est la fin. Elle est beaucoup trop rapide à notre goût. On en attendait plus. Il y a comme un petit goût d’inachevé, de fin bâclée.
En résumé, Derrière les portes est une histoire angoissante qui malgré un dénouement trop simpliste a réussi à toutes nous séduire à sa manière. N’hésitez pas à le lire et à nous dire ce que vous en pensez !
Pas de lecture commune en décembre mais rendez-vous en janvier pour découvrir notre avis sur le dernier livre d’Angela Morelli, Juste quelqu’un de bien.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous et à l’année prochaine !

lundi 20 novembre 2017

On ne choisit pas ses enfants Papa Chouch



Humoristique, témoignage
Editions Jungle!
144 pages
2 septembre 2017


RÉSUMÉ :
 
Comment replier un lit bébé sans frôler la dépression nerveuse, organiser un goûter d anniversaire avec 10 enfants surexcités sans refaire la déco de son appart, coacher son enfant pour récupérer à coup sûr la queue du Mickey...
Papa Chouch, le papa le plus drôle du web (selon ses 200 000 fans), nous livre ses conseils 100 % mauvaise foi et 0 % grasse mat.
Il paraît qu on choisit pas ses enfants, on choisit pas sa famille, on choisit pas non plus les cheveux de sa fille, de Paris à Angers, pour apprendre à se marrer.
Avec On choisit pas ses enfants, Papa Chouch pourrait bien vous surprendre et réconcilier tous les parents avec leurs enfants (aussi pénibles soient-ils).
 
 
MON AVIS :
 
Papa Chouch qui n’a pas entendu parler de Papa Chouch ? Si vous ne le connaissez pas alors il faut remédier à cela.
Vous le trouverez sur Facebook et très récemment notre papa préféré de la toile a sorti son 1er livre.
Je le suis depuis un moment sur sa page et clairement c’est une de mes pages préférées, je rigole beaucoup et même si mes enfants sont grands, il est clair que j’ai connu pas mal de situations qu’il nous poste avec beaucoup d’humour.
Étant bientôt maman d’un 3ème petit bouchon, je regarde cette page avec encore plus d’attentions. Sans parler du côté humoristique, on y trouve aussi de très bons conseils, articles en tout genre et des articles qui peuvent nous intéresser.
Ce livre est un condensé de cette page. J’ai beaucoup ri, ce sont pleins d’anecdotes de notre vie de parents.
Ce livre se lit très vite et très facilement car se sont pleins de petits articles, il ne se lit pas forcément aux toilettes.
On se reconnaît dans beaucoup de situations, c’est ça qui est drôle. J’ai adoré et tout ce que j’espère c’est rencontrer Papa Chouch une fois.
Une vraie petite perle !!! Précipitez vous sur ce livre !!



mardi 7 novembre 2017

Le zoo de Gin Phillips


Policier
Robert Laffont
21 septembre 2017
293 pages


RÉSUMÉ :

Lincoln est un gentil petit garçon. Du haut de ses quatre ans, il est d'un naturel curieux, intelligent et bien élevé. Il obéit toujours à sa mère et il connaît les règles.
« Aujourd'hui, les règles ont changé. Aujourd'hui, les règles sont les suivantes : on se cache et on ne laisse pas l'homme avec le pistolet nous retrouver. » Quand une journée ordinaire au zoo tourne au cauchemar, Joan se retrouve piégée avec son fils dans un cercle infernal. Elle devra trouver la force de se battre, s'armer de courage et protéger Lincoln à tout prix - jusqu'à franchir la ligne ténue entre le bien et le mal, entre l'humanité et l'instinct animal.
C'est une ligne qu'aucun de nous n'imaginerait avoir à franchir un jour. Mais parfois, de nouvelles règles s'imposent.
MON AVIS : 
Tout d’abord je remercie les Éditions Robert Laffont ainsi que Babelio de m’avoir permis de découvrir ce livre.
J’ai adhéré au style d’écriture de l’auteur, c’est un style simple, facile à suivre, des descriptions mais pas trop non plus.
Cela dit, j’ai été déçue par ce livre, je m'attendais à un livre beaucoup plus palpitant, haletant et par moment, malheureusement je me suis limite ennuyée.
J’ai trouvé l’histoire un peu trop simpliste et trop facile, je m’attendais à quelque chose de plus recherché au niveau scénario et au final j’ai l’impression d’avoir lu dans le journal un malheureux fait divers.
Quand je lis un thriller, c’est surtout pour la complexité des personnages et l’originalité de l’histoire, pour moi il n’y en a aucune, les journaux télévisés sont plus inventifs à mon grand désarroi.
Je n’ai pas non plus adhéré aux personnages et en particulier Joan que j’ai limite trouvé antipathique par certains actes qu’elle commet pendant l’histoire et aussi par son mental. Je reconnais le mérite qu’elle a face à la situation, elle garde son sang-froid et sait protéger son fils, je ne sais pas si nous aurions toutes sa présence d’esprit et sa capacité de réflexion, elle n’est pas paralysée par la peur et pour ça elle a beaucoup de courage. Cependant je n’ai pas aimé son état d’esprit et la façon dont elle voit son fils, elle a tendance à ne le voir encore comme un bébé mais il n’en est plus un, il faut qu’elle se fasse à l’idée.
Quand aux criminels, ils ont un sérieux manque de charisme et encore une fois l’auteur fait preuve d’un sérieux manque d’originalité.
Les personnages secondaires sont si secondaires qu’on a à peine le temps de s’attacher ou non.
Je ne regrette pas d’avoir lu ce livre, j’ai découvert un auteur, certes qui ne m’a pas convaincue mais qui pourrait surprendre avec un autre roman. 
Aude



vendredi 3 novembre 2017

Sur ta route de Caroline Costa





Romance
Éditions Something Else
2017
278 p


Résumé:

Il ne faut pas se fier aux apparences... 

Milo Morgan est un pilote de rallye, aussi prometteur qu’impulsif. Suite à une panne, il rencontre Flora dans une étrange maison, isolée au milieu de la forêt landaise. Belle et fragile, cette femme n’est pas pour lui. Et ce n’est pas Stéphy, la meilleure amie de Flora, très attachée à la tranquillité de cette dernière, qui dira le contraire ! Seulement, le destin est capricieux. Ils se retrouveront à Monaco, au cœur de la compétition féroce opposant Milo à son rival de toujours, Octave. 
Et ce n’est pas la seule épreuve que Milo et Flora devront affronter : un véritable prince, une maison hantée, une journaliste acharnée ! Comment deviner que leur passé les rattrapera et qu’ils ont bien plus en commun qu’ils ne le pensent ?


Notre avis:

Tout d'abord l'écriture est fluide, simple ce qui permet une lecture agréable.
L'une de nous a trouvé qu'il y avait trop de descriptions inutiles et pas assez pour les paysages.
Pour les autres nous avons trouvé que les descriptions étaient bien dosées. Peut-être aurait-il fallu un peu plus de descriptions pour les paysages, pour être davantage immergé dans ce décor. 

On rencontre Milo, un coureur automobile. Il est capricieux, irascible, on ne l'apprécie pas beaucoup au départ. Mais très vite on découvre un autre homme qui se cache derrière se fort caractère. Il saura être à l'écoute, attentionné et prévenant, surtout avec la mystérieuse Flora.

On fait également la connaissance de Flora. Une femme blessée, handicapée. Elle reste très mystérieuse sur son passé, sur ce qui lui est arrivée pour devoir marcher avec une canne. Elle est simple et fragile. Mais au travers de cette histoire on voit tout le courage et la force qu'elle possède pour avoir traversé autant d'épreuves. Elle habite dans une maison "Hantée". On se demande si elle ne devient pas folle à force de rester seule.

On découvre Stéphy, la meilleur amie de Flora. Elle agit bizarrement avec elle. On a l'impression qu'elle veut l'empêcher de sortir, voir du monde, de vivre tout simplement. Par la suite on comprends d'où vient cette impression.
Au fur et à mesure que Milo et Flora apprennent à se connaître, il se sentent de plus en plus attirés l'un par l'autre. Malgré leurs différences, ils se ressemblent de part leurs réactions. 

On découvre l'univers de la course automobile. On y voit la pression des courses pour gagner mais aussi la pression due aux journalistes. On découvre aussi les coup bas qui peuvent avoir lieu entre concurrents. 

C'est une belle romance, douce, que l'on a envie de lire bien emmitouflé dans un plaid moelleux à souhait. Caroline Costa a su mettre en avant des sujets sensibles, ce qui agrémente cette histoire et la rend plus touchante.
Ce n'est pas un coup de coeur mais c'est une très belle lecture malgré tout!!

Merci aux Editions Something Else et à Caroline Costa pour cette lecture et ce service presse.

Aude, Tamara et Aurore


La Reine Soleil de Christian Jacq


Historique
Pocket
1988
569 pages


RÉSUMÉ :
 
Dans la cité du soleil s'achève le règne d'Akhénaton et de Néfertiti. L'Égypte, mère des civilisations, semble soudain au bord du drame et de la déchirure. Guerre civile, conflits pour la succession au trône, invasion hittite: ces malheurs accumulés anéantiront-ils l'œuvre de paix des pharaons du Nouvel Empire ? Une jeune femme rêve de gloire: Akhésa, la troisième fille du couple royal. Elle n'a aucune chance de régner. Pourtant, chacun s'accorde à dire qu'elle a le caractère d'une future grande épouse royale, qu'elle est la véritable héritière de Néfertiti. Surtout le général Horemheb, scribe à la vaste culture, chef incontesté des armées et maître occulte du pays. Horemheb, fidèle serviteur de la Couronne, mais qui rêve d'être Pharaon. Akhésa voit le chemin du pouvoir se dégager devant elle. Grâce à une volonté inflexible et à une intelligence hors du commun, elle sera la Reine-Soleil, l'épouse d'un jeune homme éperdu d'amour, le roi Toutankhamon. Mais qui pourrait régner éternellement sur le jeu de l'amour et de la mort ?

NOTRE AVIS : 

Ce mois-ci, nous avons lu un style que nous n’avions encore jamais lu. Nous nous sommes intéressées au roman historique.
Nous avons lu La Reine Soleil de Christian Jacq et pour le côté historique nous avons été bien servies.
Ce livre nous a bien départagé, eh oui comme d’habitude. La plupart d’entre nous ne connaissaient pas cet auteur passionné d’Egypte. Cependant, il n’a pas conquis le cœur de tout le club.
Certaines d’entres nous n’ont pas accroché au style qu’elles ont trouvé trop lourd, trop descriptif. Effectivement il a été quelque peu zélé au niveau des descriptions d’ailleurs le nombre de pages est là en preuve.
L’histoire ne leur a pas non plus vendu du rêve et malgré ce côté historique qui a effectivement intéressé le club au complet, certaines pages Wikipedia ont été beaucoup consultées durant la lecture, cela n’a malheureusement pas su convaincre nos lectrices.
Certaines n’ont pas été au bout du livre et d’autres l’ont terminé mais cela a été dur, trop de personnages, trop de fonctions, et un peu trop encyclopédique. Le récit n’a pas su leur donné des émotions face aux personnages. Cependant le personnage d’Akhesa et la relation entre Akhesa et Toutankhamon leur a plu.
Pour celles qui ont aimé, voir adoré, oui il y avait trop de descriptions en ce qui concerne les rites, les coutumes, les vêtements mais cela n’a en rien entamé notre enthousiasme.
Tout à plu, le côté historique, le fait d’en apprendre autant sur Toutankhamon était très intéressant.
Nous avons aimé le personnage d’Akhesa qui malgré sa jeunesse est forte, déterminée mais aussi garde une part d’innocence qu’elle partage avec Toutankhamon.
Toutankhamon, quand à lui est un personnage vraiment très touchant, son amour, son adoration pour Akhesa l’aide à devenir un vrai pharaon, car il veut lui faire honneur et est tellement amoureux qu’il ferait tout pour elle.
On retrouve bien sûr tous les complots et intrigues qui pouvaient avoir lieu dans les hautes sphères du pouvoir. Après avoir été trop prolifique au cours du livre, la fin arrive un peu vite.
Ce livre nous a permis d’en savoir plus sur une période un peu méconnue de l’histoire de l’Egypte. Bien sur nous connaissons tous Toutankhamon, de par son tombeau mais pas par son règne. Ce livre permet de connaître un peu plus deux grandes figures de l’Egypte ancienne qui ont bouleversé les coutumes et qui sont Akhenaton et Nefertiti.
Si vous connaissez Christian Jacq et que vous aimez l’Egypte alors tentez. Si vous ne connaissez pas cet auteur, tentez aussi car comme vous avez pu le voir, nous avons toujours différents avis, à vous de faire le vôtre.



vendredi 13 octobre 2017

Alpha et Omega tome 1 à 4 et Préquel de Patricia Briggs


                       


Bit-lit
Edition Milady 
2011-2016
128; 387; 352; 360; 471 pages.


Préquel
Découvrez la rencontre d'Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d'Amérique du Nord.
Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu'il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu'elle ne paraît...



Tome 1
Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression... et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie. Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare... ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.

Tome 2
Anna et Charles viennent d'être réquisitionnés pour assister à un sommet, afin de présenter la proposition de Bran : faire en sorte que les loups finissent par révéler leur existence aux humains. Mais l'Alpha le plus redouté d'Europe, la bête du Gévaudan, est tout à fait contre ce projet … rien d'étonnant. Mais manifestement il n est pas le seul. Car, quand Anna est attaquée par des vampires qui usent de la magie de la meute, Charles et elle doivent unir leurs forces pour traquer celui qui est derrière tout cela...

Tome 3
On dit que les opposés s'attirent. Dans le cas des loups-garous Anna Latham et Charles Cornick, ils s'accouplent. Charles, le fils et bras-droit du chef des loups-garous du continent nord-américain, est un alpha dominant alors qu'Anna est une omega qui a le rare talent de calmer ceux de sa race.
Maintenant que les loups-garous ont révélé leur existence aux humains, ils ne peuvent plus se permettre toute mauvaise publicité. Les infractions qui aurait être ignorées par le passé sont maintenant punies et le stress de devoir faire le sale boulot pour son père commencent à se faire sentir chez Charles.
Quoiqu'il en soit, Charles et Anna sont envoyés à Boston lorsque le FBI demande l'aide de la meute sur une affaire de tueur en série. Ils s'aperçoivent rapidement que les deux dernières victimes étaient non seulement des loups-garous mais que c'est en fait le cas de toutes les victimes. Quelqu'un s'en prend à leur espèce. Et cette enquête a mis Anna et Charles directement dans le collimateur du tueur.


Tome 4


Pour une fois, ce n’est pas parce que Charles est l’exécuteur de son père qu’il part en voyage avec Anna. C’est pour des raisons personnelles qu’ils se rendent en Arizona : Charles a l’intention d’offrir un cheval à Anna pour son anniversaire. Ou du moins, c’est l’idée... Mais le couple va bientôt découvrir qu’un dangereux fae rôde dans les parages, remplaçant des enfants humains par des simulacres magiques. La guerre froide entre faes et humains est sur le point de se raviver, et Charles et Anna vont se retrouver pris entre deux feux.

MON AVIS:

Cette série est un spin off de la série Mercy Thompson. 
Pour ceux qui se le demande vous pouvez lire cette série sans avoir lu les Mercy Thompson, il n'y aura aucun problème de compréhension pour l'histoire.
Dans cette histoire, nous évoluons au milieu des loup-garous, des vampires et des faes.
Dans le premier tome, l'auteur nous raconte la rencontre entre Anna et Charles. Anna est une femme qui a été transformée en louve-garou, sans son accord. Elle a été mal traitée, humiliée, rabaissée mais aussi abusée sexuellement.
On se demande comment elle garde cette envie de vivre. Jusqu'au jour où elle appelle à l'aide. Ce qu'elle ignore, c'est que le numéro est celui du Marrok. Bran Cornick est le Marrok, et aussi le père de Charles. Il est l'Alpha d'une grande meute, et veille à ce que les règles de vie soient respectées par toutes les meutes. 
Quand il apprend que l'alpha, de la meute d'Anna, laisse passer des fautes graves, il envoi son fils Charles pour régler le problème.
Charles va vite tomber amoureux d'Anna, ainsi que son Loup (Frère-Loup de son petit nom). 
Suite à cette mise en bouche, nous allons suivre Anna et Charles dans leurs aventures. Leur couple va évoluer au fur et à mesure. Anna va réapprendre à vivre. Et surtout réapprendre à avoir confiance en elle. Quand Charles lui a appris qu'elle était un Oméga, elle ne comprenait pas encore ce que ça voulait dire. C'est au fil de l'histoire et des péripéties qu'elle va le comprendre.

J'aime beaucoup cette série, elle est bien écrite. L'histoire est bien rythmée et ce pour tous les tomes. J'aime beaucoup le duo Anna et Charles. Anna a du caractère. Malgré l'horreur qu'elle a vécu, elle continue de se battre pour vivre. Elle veut pouvoir connaître le bonheur, la joie.
Charles est un homme respectueux et très respectable. Il est également impressionnant, intimidant. Mais il va aussi montrer une autre facette de lui avec Anna. Il est attentionné, calme, gentil, doux, patient et prévenant. Il tiens à la protéger de tout. Mais il apprend aussi à la laisser se défendre seule. Mais il peut être froid et distant quand son travail l'exige. Et surtout quand ses démons refont surface.

Chaque tome nous offre une histoire différente, il n'y a pas de répétitions comme on pourrais craindre. Les personnages secondaires sont bien développés, ce qui les rend également attachants. Tous les personnages évoluent à travers les tomes, c'est plus sympa pour l'histoire, ça l'enrichit et la rend plus réaliste. J'apprécie que l'histoire entre Anna et Charles ne prenne pas toute la place. Les description nous permettent de nous plonger dans le décor. Elles ne sont pas trop longues, juste ce qu'il faut. Avec cette série je ne me suis pas ennuyée, au contraire, j'ai hâte que le prochain tome sorte!!!!!!

mardi 10 octobre 2017

Si tu me le demandais de Emily Blaine


Romance
Collection H
2017
378 pages


RÉSUMÉ :
 
Elle est sa deuxième chance d’être heureux
En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.
Dans cette nouvelle romance moderne, Emily Blaine explore avec justesse et mesure la rencontre entre deux êtres profondément blessés. Peut-on encore aimer lorsque la vie vous a enlevé votre grand amour ? La réponse est aussi chargée d’espoir que la plume radieuse d’Emily Blaine. 

MON AVIS : 

Tout d’abord je tiens à remercier Babelio avec sa Masse Critique de m’avoir permis de lire ce livre.
Il y avait longtemps que je n’avais pas lu un livre de Emily Blaine, c’était avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans ce livre car son avant dernier m’avait un peu déçu. J’aurais eu bien tort de ne pas me plonger dans ce superbe livre.
J’ai adoré et je dirais même que c’est un coup de cœur. Emily Blaine est sortie des sentiers en parlant d’un sujet bien difficile qui est le deuil.
Ce livre est très émouvant mais sans tomber dans la pleurnicherie bien au contraire, on suit Cooper et Julianne se reconstruire l’un avec l’autre.
J’ai été ballotée par pleins d’émotions différentes, la joie ( j’ai beaucoup souri et ri en lisant ce livre ), la tristesse ( mon petit cœur sensible n’a pas résisté à certains passages du livre et quelques larmes en sont ressorties ), l’espoir, la colère aussi face à certains comportements de Cooper.
Ce livre nous fait comprendre que tout arrive lorsque l’on ne s’y attend pas, il faut savoir saisir les occasions quand elles se présentent.
Comme vous l’aurez compris j’ai été emballée par cette histoire mais aussi par les personnages bien sur par Cooper et Julianne mais aussi l’entourage de Cooper, que ce soit sa fille, sa mère, sa soeur ( les Trois Parques hihi ), ses amis, sa psychologue.
J’ai pris un réel plaisir à lire ce livre, enfin à le dévorer.
C’est une belle romance teintée d’un sujet grave qui est extrêmement bien maniée par Emily Blaine, ce changement ne fait qu’apporter un plus à ce livre, tout en restant léger.
A consommer sans modération.



lundi 9 octobre 2017

Chasseurs de livres tome 1 de Jennifer Chambliss Bertman


Jeunesse, aventure
Collection R jeunesse
2017
429 pages


RÉSUMÉ :
 
Un livre caché. Un message codé. La chasse peut commencer.
Émily est une passionnée de la Chasse aux livres, un jeu créé par son idole, le célèbre éditeur californien Garrison Griswold. Il s'agit de décrypter des messages codés pour trouver l'emplacement de livres cachés !
Mais lorsqu'elle emménage avec ses parents à San Francisco, patrie de la Chasse aux livres, elle est choquée d'apprendre que M. Griswold a été agressé alors même qu'il allait lancer une nouvelle quête livresque d'une ampleur inédite. À elle et à ses amis de jouer !
Le premier tome d'une série pour tous les amoureux des livres et des énigmes.
Un best-seller aux États-Unis depuis sa parution.
 
NOTRE AVIS : 
 
Ce mois-ci, le thème était la jeunesse, un livre adressé aux 9-12 ans. Comme vous vous en doutez, nous n'avons pas été d'accord une fois de plus. Cela divise à peu près en 2, notre club, en ce qui concerne l'avis de ce livre.
Tout d'abord, plusieurs d'entre nous n'ont pas accroché du tout avec ce livre, que ce soit l'histoire ou le style de l'auteur au point de ne pas finir ce livre. Les règles du jeu auxquelles jouent nos petits héros ont découragé dès le départ certaines d'entre nous. Le fait que ce soit du jeunesse n'a pas forcément fait l'unanimité non plus, un peu trop jeunesse du coup. Le club nous permet aussi de savoir quels styles nous collent plus.
Pour celles qui ont aimé ce livre voir même beaucoup aimé, beaucoup de qualités en sont ressorties, tout d'abord le style, il se lit rapidement, on accroche vite au style. Cette chasse aux livres a clairement plu aux filles et une certaine jalousie de ne pas connaître et de ne pas avoir ce genre de jeu chez nous s'est fait ressentir.
Les personnages nous ont beaucoup plu et nous les avons trouvé attachants, le livre est drôle par moment aussi.
Cependant petit bémol, nous avons trouvé le choix d'Edgar Poe comme auteur à lire pour des jeunes ados de 11-12 ans était un peu ardu et faisait surtout ressortir la passion qu'à l'auteur pour Edgar Poe.
Ce qui est tout de même intéressant, c'est ce que l'on apprend sur Edgar Poe, le côté historique est passionnant.
Découvrir San Francisco dans les yeux de nos personnages était sympathique.
Pour finir, encore un livre qui fait ressortir que dans un petit groupe comme le notre, on y trouve des avis divers. Cependant, le conseil est de lire cette chronique et de vous laisser tenter par ce livre et de le conseiller à vos enfants. Vous pouvez laisser un commentaire pour nous dire si vous avez aimé !



jeudi 5 octobre 2017

Love # 1 (Deal) d' Alfreda Enwy


 Romance
Harlequin HQN
371 pages
2017


RESUME :

« Pas de contact physique, pas de démonstration en public et pas d’autre fille. Paiement de l’acompte avant le week-end et le reste à la fin.
Telles sont les conditions de Poppy pour qu’elle accepte de se faire passer pour la petite amie d’Eren le temps d’un week-end. Si le principe la révolte, elle doit pourtant admettre que ce job tombe à pic, car sa situation de jeune étudiante et de mère célibataire est précaire et Poppy peine à subvenir aux besoins de sa fille. Seulement, pour que leur couple soit crédible et fasse illusion auprès de la famille d’Eren, elle va devoir faire connaissance avec ce dernier, qui n’est autre que le capitaine de l’équipe de basket et la star de l’université. Faire semblant d’être amoureuse du mec le plus beau et le plus populaire de tout le campus ? Facile. Ne pas tomber amoureuse de lui ? Moins facile… »



MON AVIS :

Gros coup de cœur pour ce nouveau roman d’Alfreda Enwy ! Une belle histoire qui vous donne un sourire niais tout au long de votre lecture. Un sourire dont vous ne pouvez vous séparer avant le point final. Une de mes lectures les plus envoûtantes de cette année. Et j’ai comme le sentiment que ce livre va être difficile à détrôner de son statut.

Poppy est une jeune maman célibataire et encore étudiante. La bourse au mérite qu’elle perçoit ne lui permettant pas de subvenir à ses besoins et ceux de sa fille, elle cumule les heures de travail à mi-temps. Les fins de mois sont difficiles mais elle s’en sort tant bien que mal. Mais face à la crise économique, Poppy va être licenciée. Coup dur. Il lui faut absolument retrouver un job en urgence. En attendant de trouver un job avec lequel elle puisse concilier sa vie estudiantine, sa vie de famille et qui soit suffisamment rémunérateur, elle décide de déposer une annonce à la fac pour donner des cours du soir.
C’est à cette occasion qu’elle va faire la connaissance d’Eren, le basketteur vedette de l’équipe universitaire. Et Eren a une proposition étrange à lui faire : jouer sa fausse petite amie le temps d’un week end. Outrée par sa proposition, Poppy commence par refuser. Mais à bien y réfléchir, les 1000 $ qu’il lui propose pour assumer ce rôle seraient une aubaine pour elle.
Mais hors de question d’accepter sans un minimum de conditions. Pour plus de crédibilité, ils vont devoir apprendre à se connaitre. Et finalement jouer la petite amie du plus beau mec du campus ne sera peut-être pas si compliqué. Mais respecter les conditions du contrat, beaucoup plus. Poppy risque de se brûler les ailes…

J’ai découvert la plume d’Alfreda Enwy, il y a quelques mois avec son premier livre Breaking my heart, pour lequel j’avais déjà eu un coup de cœur. Une histoire poignante et touchante sur la difficulté d’accepter le regard des autres. Un thème que l’auteure semble apprécier puisqu’elle le reprend partiellement ici, dans ce premier tome de sa série Love, à travers le personnage de Poppy, une jeune étudiante de 21 ans, maman célibataire et isolée d’une petite fille de quatre ans.
Le style est simple, pur, fluide. Un vrai bonheur. Comme je l’ai évoqué plus haut, mon sourire ne m’a pas quitté de la première à la dernière page. Cependant, malgré ce sourire permanent, j’ai également ressenti une multitude d’autres sentiments tels que la colère, le désarroi, l’admiration, l’envie… Bref, une foule de sensations qui m’ont touchées au plus profond et qui font que ce livre est pour moi un véritable coup de cœur.
Mais un bon livre ne se résume pas aux sensations qu’il provoque. C’est un tout. Et dans ce tout, les personnages principaux aussi bien que secondaires jouent un rôle prépondérant. Là aussi, ça a matché pour moi. Je me suis prise d’affection pour tous les personnages. Pour Eren, avec son physique de dieu grec, son humour, son espièglerie. Pour Poppy, avec son courage, sa volonté, sons sens unique de la répartie. Pour la petite Charly, une adorable petite fille, une petite princesse timide et malicieuse. Pour Ryan, le meilleur ami d’Eren, lui aussi plus que charmant et taquin. Pour Johanna, la meilleure amie de Poppy, pour sa franchise, son soutien indéfectible, sa loyauté. Bref, j’ai craqué pour tous les personnages de ce livre.

Si vous aimez les belles romances ou si vous souhaitez découvrir la plume d’Alfreda Enwy, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans la lecture de ce roman. Pour ma part, il me tarde de pouvoir me plonger dans le tome suivant qui sera centré sur les deux meilleurs amis de Poppy et Eren, Ryan et Johanna. La tension et les chamailleries permanentes entre ces deux-là nous réservent à coup sûr encore un très bon moment de lecture.

Jennifer

lundi 28 août 2017

Jamais plus de Colleen Hoover


Romance
Hugo & cie 
408 pages
2017


RÉSUMÉ :
 
Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l'amour peut tout excuser ?
 
NOTRE AVIS : 
 
Une nouvelle fois, ce livre n'a pas fait l'unanimité et pourtant nous aimons beaucoup cette auteur mais il n'a pas su séduire toutes les membres du club.
Le club nous rend de plus en plus critique dans nos lectures.
Dans ce livre, nous suivons l'histoire de Lily et pour la connaître au mieux nous la suivons pendant une partie importante de son adolescence et en tant qu'adulte.
C'est une Lily écorchée vive que nous découvrons à son adolescence que la vie n'a déjà pas épargné et qui n'a pas fini d'en baver mais elle croit que les gens peuvent être bon et n'hésite pas à aider.
C'est très difficile de vous parler de ce livre sans vous spoiler.
En ce qui concerne les personnages masculins, nous avons beaucoup aimé le personnage de Atlas, bien qu'il soit malheureusement trop peu présent dans la vie adulte de Lily.
Cependant le personnage de Ryle nous a toutes mises mal à l'aise et à plus forte raison que ce personnage est très instable.
Il a été difficile de comprendre Lily et sa façon de réagir face à Ryle. Nous passons de la joie, à la tristesse mais aussi à la colère pour différentes raisons mais Colleen Hoover nous fait comprendre que nos réactions sont normales même si jamais nous ne pouvons nous mettre à la place de Lily.
On comprend qu'il est très facile de juger.
Ce livre nous pousse tout de même à nous poser certaines questions.
Certaines d'entre nous n'ont pas été autant touché par ce livre que d'autres et ont trouvé ce livre ordinaire, pour les autres ce fut un coup de cœur, un livre très puissant.
Comme quoi nous n'appréhendons pas certains sujets de la même façon.
Cependant nous avons toutes retrouvé l'écriture fluide, simple et agréable de Colleen Hoover. Une bonne lecture malgré tout, lisez le et dites nous ce que vous en avez pensé sur notre blog.



mercredi 31 mai 2017

Un appartement à Paris - Guillaume MUSSO


Contemporain, Thriller
XO Editions
484 pages
2017

RESUME :

«"L'art est un mensonge qui dit la vérité..."
Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.
L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.
Mais pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.»

NOTRE AVIS :

Le moins que l’on puisse dire c’est que notre lecture du mois de mai a divisé les troupes. D’un côté, il y a celles qui ont adoré et pour qui ce livre figure parmi les meilleurs de l’auteur et de l’autre, celles qui n’ont pas accroché et dont la lecture a été difficile voire pénible par moments.
Madeline Greene est une femme fragilisée. Elle a traversée de nombreuses épreuves qui n’ont fait qu’entacher sa joie de vivre et sa force passée. Pourtant sa curiosité, son instinct de flic, son impertinence vont la pousser à passer outre sa fragilité pour partir à la découverte de la vérité.
Gaspard Coutances est un dramaturge taciturne, alcoolique, renfermé, exécrable et excédé. Il ne supporte rien ni personne. Il se complait dans sa solitude et son addiction pour la boisson. Il a un côté destructeur qui a nous a plus ou moins agacées. Même son travail, pourtant souvent couronné de succès, ne lui procure plus autant de plaisir qu’avant. Il sombre progressivement. Néanmoins, contre toute attente, il va trouver un nouveau souffle avec l’histoire de Sean Lorenz. C’est lui qui sera à l’initiative de l’enquête entreprise avec Madeline. A son contact, il va progressivement sortir la tête de l’eau et reprendre goût aux choses simples de la vie.
Comme évoqué plus haut, l’écriture de Musso n’a pas fait l’unanimité et nos avis sont quasiment aussi nombreux que nous avons été de personnes à le lire. On retiendra surtout une certaine lenteur dans le début du récit et une histoire qui peine à se mettre en place. Pour la suite, nous nous attendions à ce que l’intrigue centrale soit axée autour de la recherche des tableaux disparus du peintre Sean Lorenz et avons été quelque peu étonnée de la tournure du récit.
Si nous n’avons pas toutes été convaincues par le style de Musso, notamment à cause de descriptions parfois trop longues et laborieuses, nous ne pouvons lui ôter sa capacité à créer une part de mystère dans son récit. Même si la formule du final époustouflant et inattendu semble commencer à s’essouffler, nous avons été plusieurs à être surprises soit par cette fin soit par le changement de cap du récit.
Enfin, soulignons tout de même que Musso a pour la première fois « recyclé » l’un de ses héros. En effet, son personnage féminin principal n’est autre que Madeline Greene dont nous avions déjà suivi les aventures dans un précédent roman, L’appel de l’Ange paru en 2011. Si Musso a pour habitude de faire des clins d’œil à d’anciens protagonistes, il n’avait jusque-là jamais donné de seconde vie à l’un de ses personnages.
Un appartement à Paris ne nous a pas laissé indifférentes. Que ce livre ait été un coup de cœur ou un flop total, il a eu le mérite de faire débat. Bref, rien de mieux pour vous que de lire ce roman pour vous faire votre propre opinion.

Bonne lecture!

mercredi 17 mai 2017

Dompteur d'anges de Claire Favan


Thriller, policier
Éditions Robert Laffont
2017
416 pages

RÉSUMÉ : 
 
On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...
 
NOTRE AVIS : 
 
Une fois n'est pas coutume, nous avons lu un thriller, un vrai de vrai, ce style n'est pas un style de prédilection dans le club mais on s'est lancées.
Malgré des défauts, la lecture fut agréable et a plu à la majorité d'entre nous.
Le roman est divisé en 2 grandes parties où nous suivons notre personnage principal Cameron enfant puis adulte.
Dans la 1ère partie, nous faisons la connaissance de Max, c'est un personnage qui nous est sympathique jusqu'à ce que le sort s'acharne contre lui et ne fasse de lui un monstre.
Nous rencontrons Cameron, victime de Max, un garçon intelligent, un meneur qui est malheureusement sous l'emprise de Max et se ne sera pas le seul mais il arrive à se sortir de cette situation.
Dans la 2nde partie, nous retrouvons Cameron qui a totalement changé de vie, qui est devenu flic, qui combat les gens tels que Max cependant son passé va le rattraper.
Nous avons trouvé que le passage entre la 1ère partie et La 2ème se fait un peu rapidement, nous aurions aimé en savoir plus sur les personnages justement dans cet entre-deux sans forcément s'étaler.
Nous aurions aimé en savoir plus sur Max après Cameron, mais c'est sûrement fait exprès pour nous laisser un peu de suspense sur certains événements futurs.
Certaines de nous s'attendaient à certains évènements et d'autres ont été surprises.
La fin est peut-être un peu trop facile, un peu trop happy end à notre goût mais ça n'a pas choqué non plus.
Certaines d'être nous ont eu plus de mal à lire la 2ème partie que la 1ère et d'autres se fut l'inverse.
L'histoire est tout de même bien ficelée, c'est assez glauque mais la lecture ne nous a pas mise mal à l'aise non plus car l'écriture est fluide et simple à suivre.
L'auteur nous embarque facilement et nous tient en haleine tout au long de son roman.
C'est une bonne découverte pour nous toutes.



samedi 15 avril 2017

Big easy de Ruta Sepetys


Jeunesse
Scripto
464 pages
2016


RÉSUMÉ :
Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

NOTRE AVIS :
Ce livre n'est pas un coup de cœur mais a tout de même plu à la majorité d'entre nous  à part l'une d'entre nous qui s'est ennuyée à la lecture de ce livre et a été déçue par l'histoire. Certains avis sont plus mitigés mais restent positifs.
Pour certaines qui connaissaient les autres publications de Ruta Sepetys, elles ont été quelque peu déstabilisées par le changement radical de sujet et considérées ce livre comme n'étant pas aussi abouti par rapport aux autres. Nous avions sûrement trop d'attente par rapport à ce livre.
Nous sommes plongés au cœur de la Nouvelle-Orléans dans les années 50, nous découvrons les bas-fonds de cette ville, la violence, la prostitution, et nous partons à sa découverte avec une jeune femme du nom de Josie qui grandit avec une mère qui n'en ait pas une et une femme qui s'occupe d'elle comme sa mère.
Quelques points négatifs dans ce récit, un début un peu lent mais qui met en place la situation, les personnages et une fin bien trop rapide et trop facile à notre goût. Nous pensons que le personnage de Willie détient des informations sur Josie qu'elle ne révèle pas et nous laisse dans le noir complet.
Nous avons trouvé que certains personnages de l'histoire s'en tirent à trop bon compte et que l'obsession de Josie prend trop de place dans le roman. L'histoire reste un peu plate bien qu'elle soit bien écrite, Ruta Sepetys a une plume addictive. On se demande où elle voulait en venir avec cette histoire et au final, on est un peu déçu de la fin.
Malgré ses défauts, les personnages de l'histoire nous ont tous procuré des émotions, de la colère pour certains, de la peine pour d'autres et beaucoup d'affections pour les autres tels que Sadie, Cockie qui a un accent cajun à couper au couteau et que l'auteur  nous reproduit à merveille, un homme admirable bien que très simple, Willie, contradictoire, pleines de secrets mais attachante malgré son " travail " particulier, Jesse, l'adorable bad boy ainsi que Patrick qui est dans une situation complexe pour l'époque.
Nous avons aimé sa relation avec Charlotte qui est surtout épistolaire mais on s'attache à cette demoiselle.
Malgré les défauts de ce livre, c'est un livre qui se lit facilement et vite, l'époque et le lieu nous ont fait voyagé et nous ont plu.
Si nous devions vous conseiller un livre de cette auteur ce ne serait pas celui-là que nous choisirions.
Vous pouvez retrouvez les chroniques coup de cœur de ces autres livres sur notre blog.



mardi 14 mars 2017

Cocky Bastard de Vi KEELAND et Penelope WARD


 Romance
Hugo Roman
360 pages
2017



RESUME :

« Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu'ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.
Aubrey est sérieuse et sort d'une déception amoureuse. Et même si ce n'est pas son type d'homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n'a pas tout dit et la fin du voyage n'est pas forcément ce qu'Aubrey avait prévu. Peut-être qu'ils auront une autre chance... »

MON AVIS :


Énorme coup de cœur pour ce roman. Dès les premières lignes, j’ai senti qu’il me serait très difficile de le lâcher. Sourire béat, soupirs, gloussements…m’ont accompagné tout au long de la lecture.

Après une rupture douloureuse, Aubrey a embarqué toutes ses affaires dans sa voiture direction la Californie. Alors qu’elle fait une pause sur une aire de repos, elle va croiser la route de Chance au détour d’une boutique de souvenirs. Et on ne peut pas dire que le premier contact soit chaleureux. Aubrey se montre des plus froides avec cet homme aussi séduisant qu’arrogant. Mais peu importe, puisqu’elle s’apprête à reprendre la route et ne le recroisera pas. Sauf que, concours de circonstance, destin joueur ou karma malchanceux, il va tomber en panne avec sa moto et elle, elle va avoir besoin de lui pour changer son pneu crevé. En contrepartie de son aide, il s’impose dans sa voiture pour qu’elle le conduise jusqu’en Californie, où il se rend également. Peu enchantée à cette idée, Aubrey accepte pourtant. Elle pressent que le trajet sera long, fastidieux et fatigant. Mais et si elle se trompait ? Et si ce voyage marquait réellement le début d’une nouvelle vie pour elle ?
J’ai commencé ce livre par hasard. Après ma précédente lecture, je ne savais pas vers quoi me diriger. La couverture m’a attiré l’œil alors je l’ai ouvert et à peine une demie-page plus tard, j’étais accro. Accro au style d’écriture. Accro aux personnages et particulièrement à Chance. Accro au scénario. Impossible de m’arrêter avant la fin. Et maintenant que je l’ai fini, j’en veux encore !!
On entre dans l’histoire en un clin d’œil. L’écriture est fluide, captivante, drôle, pleine de sous-entendus. Ce livre m’a fait ressentir tout un tas d’émotions. Je suis passée du rire au désarroi en passant par la tristesse pour revenir au rire. Tout ça en quelques chapitres. Cette lecture est loin d’être monotone et le scénario est accrocheur, mélange entre road trip et romance.
Le livre est construit en deux parties : une première partie narrée par Aubrey. Cette partie dure tout le temps de leur voyage. Puis une seconde partie du point de vue de Chance sur le reste de l’histoire. Cette dualité de point de vue nous plonge au cœur de leurs pensées, de leurs sentiments. Elle nous fait apprécier les personnages encore un peu plus.
Les deux héros sont géniaux. D’un côté, il y a Aubrey. De prime abord, elle est réservée, un peu coincée et froide. Pourtant, on s’attache à elle très rapidement. On comprend vite que l’image qu’elle renvoie n’est qu’une façade. Aubrey est une jeune femme indépendante, forte, intelligente qui se cache derrière une timidité apparente pour se protéger et principalement protéger son cœur. Mais au contact de Chance, elle va progressivement s’épanouir et on va faire connaissance avec une autre facette de sa personnalité. On va la découvrir entreprenante, drôle et sexy.
De l’autre, il y a Chance. En plus d’être un ancien sportif hyper mega sexy avec un accent australien à tomber, il est malicieux, taquin, passionné. Il prend un malin plaisir à mettre Aubrey mal à l’aise en jouant sur les mots. Mais Chance est bien plus que cela. C’est aussi un homme généreux, loyal et droit. Il est tout simplement à croquer. On ne peut que succomber !
Et, parmi les personnages, il ne faut pas oublier Esmeralda/Flocon de Neige/Pixy/Mechoui, la chèvre recueillie par le couple lors de leur périple. Véritable animal de compagnie, elle fait fondre le cœur de nos deux héros mais pas que. Elle est hyper attachante. Elle a un rôle à part entière et sans elle l’histoire perdrait de son charme.

En résumé, vous l’aurez compris, ce livre est un immense coup de cœur. J’en ai eu plusieurs dans mes lectures depuis le début cette année mais je dois dire que celui-ci les surpasse tous. Pour un livre que j’ai ouvert par hasard, ce fut une excellente surprise. Je vous recommande sa lecture à 200%. Vous ne serez pas déçue !!

Très bonne lecture.
Jennifer