mardi 30 mai 2017

Un appartement à Paris - Guillaume MUSSO


Contemporain, Thriller
XO Editions
484 pages
2017

RESUME :

«"L'art est un mensonge qui dit la vérité..."
Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.
L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.
Mais pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.»

NOTRE AVIS :

Le moins que l’on puisse dire c’est que notre lecture du mois de mai a divisé les troupes. D’un côté, il y a celles qui ont adoré et pour qui ce livre figure parmi les meilleurs de l’auteur et de l’autre, celles qui n’ont pas accroché et dont la lecture a été difficile voire pénible par moments.
Madeline Greene est une femme fragilisée. Elle a traversée de nombreuses épreuves qui n’ont fait qu’entacher sa joie de vivre et sa force passée. Pourtant sa curiosité, son instinct de flic, son impertinence vont la pousser à passer outre sa fragilité pour partir à la découverte de la vérité.
Gaspard Coutances est un dramaturge taciturne, alcoolique, renfermé, exécrable et excédé. Il ne supporte rien ni personne. Il se complait dans sa solitude et son addiction pour la boisson. Il a un côté destructeur qui a nous a plus ou moins agacées. Même son travail, pourtant souvent couronné de succès, ne lui procure plus autant de plaisir qu’avant. Il sombre progressivement. Néanmoins, contre toute attente, il va trouver un nouveau souffle avec l’histoire de Sean Lorenz. C’est lui qui sera à l’initiative de l’enquête entreprise avec Madeline. A son contact, il va progressivement sortir la tête de l’eau et reprendre goût aux choses simples de la vie.
Comme évoqué plus haut, l’écriture de Musso n’a pas fait l’unanimité et nos avis sont quasiment aussi nombreux que nous avons été de personnes à le lire. On retiendra surtout une certaine lenteur dans le début du récit et une histoire qui peine à se mettre en place. Pour la suite, nous nous attendions à ce que l’intrigue centrale soit axée autour de la recherche des tableaux disparus du peintre Sean Lorenz et avons été quelque peu étonnée de la tournure du récit.
Si nous n’avons pas toutes été convaincues par le style de Musso, notamment à cause de descriptions parfois trop longues et laborieuses, nous ne pouvons lui ôter sa capacité à créer une part de mystère dans son récit. Même si la formule du final époustouflant et inattendu semble commencer à s’essouffler, nous avons été plusieurs à être surprises soit par cette fin soit par le changement de cap du récit.
Enfin, soulignons tout de même que Musso a pour la première fois « recyclé » l’un de ses héros. En effet, son personnage féminin principal n’est autre que Madeline Greene dont nous avions déjà suivi les aventures dans un précédent roman, L’appel de l’Ange paru en 2011. Si Musso a pour habitude de faire des clins d’œil à d’anciens protagonistes, il n’avait jusque-là jamais donné de seconde vie à l’un de ses personnages.
Un appartement à Paris ne nous a pas laissé indifférentes. Que ce livre ait été un coup de cœur ou un flop total, il a eu le mérite de faire débat. Bref, rien de mieux pour vous que de lire ce roman pour vous faire votre propre opinion.

Bonne lecture!

mercredi 17 mai 2017

Dompteur d'anges de Claire Favan


Thriller, policier
Éditions Robert Laffont
2017
416 pages

RÉSUMÉ : 
 
On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...
 
NOTRE AVIS : 
 
Une fois n'est pas coutume, nous avons lu un thriller, un vrai de vrai, ce style n'est pas un style de prédilection dans le club mais on s'est lancées.
Malgré des défauts, la lecture fut agréable et a plu à la majorité d'entre nous.
Le roman est divisé en 2 grandes parties où nous suivons notre personnage principal Cameron enfant puis adulte.
Dans la 1ère partie, nous faisons la connaissance de Max, c'est un personnage qui nous est sympathique jusqu'à ce que le sort s'acharne contre lui et ne fasse de lui un monstre.
Nous rencontrons Cameron, victime de Max, un garçon intelligent, un meneur qui est malheureusement sous l'emprise de Max et se ne sera pas le seul mais il arrive à se sortir de cette situation.
Dans la 2nde partie, nous retrouvons Cameron qui a totalement changé de vie, qui est devenu flic, qui combat les gens tels que Max cependant son passé va le rattraper.
Nous avons trouvé que le passage entre la 1ère partie et La 2ème se fait un peu rapidement, nous aurions aimé en savoir plus sur les personnages justement dans cet entre-deux sans forcément s'étaler.
Nous aurions aimé en savoir plus sur Max après Cameron, mais c'est sûrement fait exprès pour nous laisser un peu de suspense sur certains événements futurs.
Certaines de nous s'attendaient à certains évènements et d'autres ont été surprises.
La fin est peut-être un peu trop facile, un peu trop happy end à notre goût mais ça n'a pas choqué non plus.
Certaines d'être nous ont eu plus de mal à lire la 2ème partie que la 1ère et d'autres se fut l'inverse.
L'histoire est tout de même bien ficelée, c'est assez glauque mais la lecture ne nous a pas mise mal à l'aise non plus car l'écriture est fluide et simple à suivre.
L'auteur nous embarque facilement et nous tient en haleine tout au long de son roman.
C'est une bonne découverte pour nous toutes.



samedi 15 avril 2017

Big easy de Ruta Sepetys


Jeunesse
Scripto
464 pages
2016


RÉSUMÉ :
Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

NOTRE AVIS :
Ce livre n'est pas un coup de cœur mais a tout de même plu à la majorité d'entre nous  à part l'une d'entre nous qui s'est ennuyée à la lecture de ce livre et a été déçue par l'histoire. Certains avis sont plus mitigés mais restent positifs.
Pour certaines qui connaissaient les autres publications de Ruta Sepetys, elles ont été quelque peu déstabilisées par le changement radical de sujet et considérées ce livre comme n'étant pas aussi abouti par rapport aux autres. Nous avions sûrement trop d'attente par rapport à ce livre.
Nous sommes plongés au cœur de la Nouvelle-Orléans dans les années 50, nous découvrons les bas-fonds de cette ville, la violence, la prostitution, et nous partons à sa découverte avec une jeune femme du nom de Josie qui grandit avec une mère qui n'en ait pas une et une femme qui s'occupe d'elle comme sa mère.
Quelques points négatifs dans ce récit, un début un peu lent mais qui met en place la situation, les personnages et une fin bien trop rapide et trop facile à notre goût. Nous pensons que le personnage de Willie détient des informations sur Josie qu'elle ne révèle pas et nous laisse dans le noir complet.
Nous avons trouvé que certains personnages de l'histoire s'en tirent à trop bon compte et que l'obsession de Josie prend trop de place dans le roman. L'histoire reste un peu plate bien qu'elle soit bien écrite, Ruta Sepetys a une plume addictive. On se demande où elle voulait en venir avec cette histoire et au final, on est un peu déçu de la fin.
Malgré ses défauts, les personnages de l'histoire nous ont tous procuré des émotions, de la colère pour certains, de la peine pour d'autres et beaucoup d'affections pour les autres tels que Sadie, Cockie qui a un accent cajun à couper au couteau et que l'auteur  nous reproduit à merveille, un homme admirable bien que très simple, Willie, contradictoire, pleines de secrets mais attachante malgré son " travail " particulier, Jesse, l'adorable bad boy ainsi que Patrick qui est dans une situation complexe pour l'époque.
Nous avons aimé sa relation avec Charlotte qui est surtout épistolaire mais on s'attache à cette demoiselle.
Malgré les défauts de ce livre, c'est un livre qui se lit facilement et vite, l'époque et le lieu nous ont fait voyagé et nous ont plu.
Si nous devions vous conseiller un livre de cette auteur ce ne serait pas celui-là que nous choisirions.
Vous pouvez retrouvez les chroniques coup de cœur de ces autres livres sur notre blog.



mardi 14 mars 2017

Cocky Bastard de Vi KEELAND et Penelope WARD


 Romance
Hugo Roman
360 pages
2017



RESUME :

« Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu'ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.
Aubrey est sérieuse et sort d'une déception amoureuse. Et même si ce n'est pas son type d'homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n'a pas tout dit et la fin du voyage n'est pas forcément ce qu'Aubrey avait prévu. Peut-être qu'ils auront une autre chance... »

MON AVIS :


Énorme coup de cœur pour ce roman. Dès les premières lignes, j’ai senti qu’il me serait très difficile de le lâcher. Sourire béat, soupirs, gloussements…m’ont accompagné tout au long de la lecture.

Après une rupture douloureuse, Aubrey a embarqué toutes ses affaires dans sa voiture direction la Californie. Alors qu’elle fait une pause sur une aire de repos, elle va croiser la route de Chance au détour d’une boutique de souvenirs. Et on ne peut pas dire que le premier contact soit chaleureux. Aubrey se montre des plus froides avec cet homme aussi séduisant qu’arrogant. Mais peu importe, puisqu’elle s’apprête à reprendre la route et ne le recroisera pas. Sauf que, concours de circonstance, destin joueur ou karma malchanceux, il va tomber en panne avec sa moto et elle, elle va avoir besoin de lui pour changer son pneu crevé. En contrepartie de son aide, il s’impose dans sa voiture pour qu’elle le conduise jusqu’en Californie, où il se rend également. Peu enchantée à cette idée, Aubrey accepte pourtant. Elle pressent que le trajet sera long, fastidieux et fatigant. Mais et si elle se trompait ? Et si ce voyage marquait réellement le début d’une nouvelle vie pour elle ?
J’ai commencé ce livre par hasard. Après ma précédente lecture, je ne savais pas vers quoi me diriger. La couverture m’a attiré l’œil alors je l’ai ouvert et à peine une demie-page plus tard, j’étais accro. Accro au style d’écriture. Accro aux personnages et particulièrement à Chance. Accro au scénario. Impossible de m’arrêter avant la fin. Et maintenant que je l’ai fini, j’en veux encore !!
On entre dans l’histoire en un clin d’œil. L’écriture est fluide, captivante, drôle, pleine de sous-entendus. Ce livre m’a fait ressentir tout un tas d’émotions. Je suis passée du rire au désarroi en passant par la tristesse pour revenir au rire. Tout ça en quelques chapitres. Cette lecture est loin d’être monotone et le scénario est accrocheur, mélange entre road trip et romance.
Le livre est construit en deux parties : une première partie narrée par Aubrey. Cette partie dure tout le temps de leur voyage. Puis une seconde partie du point de vue de Chance sur le reste de l’histoire. Cette dualité de point de vue nous plonge au cœur de leurs pensées, de leurs sentiments. Elle nous fait apprécier les personnages encore un peu plus.
Les deux héros sont géniaux. D’un côté, il y a Aubrey. De prime abord, elle est réservée, un peu coincée et froide. Pourtant, on s’attache à elle très rapidement. On comprend vite que l’image qu’elle renvoie n’est qu’une façade. Aubrey est une jeune femme indépendante, forte, intelligente qui se cache derrière une timidité apparente pour se protéger et principalement protéger son cœur. Mais au contact de Chance, elle va progressivement s’épanouir et on va faire connaissance avec une autre facette de sa personnalité. On va la découvrir entreprenante, drôle et sexy.
De l’autre, il y a Chance. En plus d’être un ancien sportif hyper mega sexy avec un accent australien à tomber, il est malicieux, taquin, passionné. Il prend un malin plaisir à mettre Aubrey mal à l’aise en jouant sur les mots. Mais Chance est bien plus que cela. C’est aussi un homme généreux, loyal et droit. Il est tout simplement à croquer. On ne peut que succomber !
Et, parmi les personnages, il ne faut pas oublier Esmeralda/Flocon de Neige/Pixy/Mechoui, la chèvre recueillie par le couple lors de leur périple. Véritable animal de compagnie, elle fait fondre le cœur de nos deux héros mais pas que. Elle est hyper attachante. Elle a un rôle à part entière et sans elle l’histoire perdrait de son charme.

En résumé, vous l’aurez compris, ce livre est un immense coup de cœur. J’en ai eu plusieurs dans mes lectures depuis le début cette année mais je dois dire que celui-ci les surpasse tous. Pour un livre que j’ai ouvert par hasard, ce fut une excellente surprise. Je vous recommande sa lecture à 200%. Vous ne serez pas déçue !!

Très bonne lecture.
Jennifer

vendredi 10 mars 2017

La maison des morts de Sarah Pinborough


Science-fiction
Milady
2016
384 pages


RÉSUMÉ
La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer...
NOTRE AVIS 
En plus du côté déprimant de l'histoire avec ces enfants condamnés à mourir à plus ou moins brève échéance, Nous n'avons pas aimé le style. Nous avons trouvé que l'histoire était plate, fade sans saveur. Nous avons eu le sentiment de suivre le quotidien d'enfants coincés contre leur gré dans un pensionnat : petit-déjeuner, cours, déjeuner, après-midi détente, collation, coucher… Rien de transcendant dans le scénario. Chaque enfant se sait en sursis et attend la mort avec ennui tout en espérant ne pas être le suivant.
Par ailleurs, trop de questions restent sans réponse. Quelle est cette étrange maladie dont sont atteints ses enfants ? Elle présente des symptômes aussi divers que les saignements, les tremblements, l'ataxie, la modification de l'odeur corporelle… Aucun indice ne nous aiguille sur la maladie. Pourquoi ne touche-t-elle que les mineurs ? Pourquoi devoir isoler les enfants atteints ? Comment se déclare-t-elle ? le lecteur reste dans le flou complet et cela m'a dérangé.
Quelques passages relèvent un peu le scénario mais ils sont trop peu nombreux pour vraiment accrocher le lecteur. L'arrivée de nouveaux pensionnaires va redynamiser la vie de groupe. de nouveaux liens vont se créer entre les dortoirs, de nouvelles rivalités vont naitre, des enfants vont enfin réussir à se faire accepter alors que d'autres seront rejetés. Heureusement, l'histoire d'amour qui va réunir Toby et Clara va apporter un peu de légèreté et de peps au scénario.
Niveau personnages, nous avons beaucoup aimé le petit Will. Sa naïveté, sa candeur font de lui un petit garçon attachant. Malgré la situation, il n'a pas perdu son âme d'enfant. Toby, au départ très renfermé, a réussi à s'ouvrir grâce à Clara et à montrer une facette plus attendrissante de lui. Nous avons trouvé son dernier geste très beau. Il offre ainsi une fin presque idéale à ce livre. le personnage de Clara est celui qui apporte la lumière dans cette atmosphère sombre. Dès son arrivée, les comportements de tous les enfants vont changer. Elle est spontanée et aventurière et indirectement, elle va permettre aux autres enfants de se sortir de cette guerre des clans dont ils sont prisonniers depuis leur arrivée.
Au-delà de ça, l'écriture est assez fluide et l'histoire se lit très vite. Cependant l'une d'entre nous n'a pas réussi à finir ce livre car trop répétitif.
L'atmosphère autour de ce livre est lourde, sombre et pesante Une lecture décevante dans l'ensemble, pourquoi autant de publicités envers cette auteur, nous ne comprenons pas. La couverture magnifique ne rattrape pas le contenu.



vendredi 24 février 2017

Nos baisers sous la neige de Karen Swan


Contemporain, Romance
Prisma Editions
2016
548 pages



RÉSUMÉ

À Londres, la neige tombe sans discontinuer à l'approche de Noël, mais Allegra Fisher n'a pas une seconde pour jeter un regard sur la City. Elle vient y négocier le plus gros contrat de sa carrière et ne peut se permettre le moindre faux-pas. Alors quand elle rencontre le séduisant Sam Kemp, elle ne peut pas non plus se laisser distraire. D'autant que Sam est le nouveau venu dans l'entreprise qui risque bien de lui ravir ses clients. Hors de question !
Allegra se lance dans la compétition avec lui, quand le coup de fil d'un policier suisse lui apprend qu'on a retrouvé le corps d'une personne de sa famille, emprisonné depuis plusieurs décennies dans les glaces. Une grand-mère dont elle n'avait jamais entendu parler. Une découverte qui va changer sa vie... 
 
 
MON AVIS :
 
Un véritable coup de cœur pour ce livre qui n'est ni à proprement parler une romance et encore moins du chick-lit. Je qualifierai ce livre comme un roman contemporain, oui il y a de la romance mais elle est vraiment secondaire, une histoire familiale sombre, un deal professionnel prennent le pas sur la romance à mon grand bonheur. J'ai adoré suivre les aventures d'Allegra et Isobel en Suisse, deux sœurs très différentes  mais très unies qui  cherchent à retrouver des traces de leur passé. Allegra est une personne assez antipathique de prime abord, ne vit que pour son boulot, froide et rigide mais prête à tout pour sa famille notamment sa mère. Isobel est la sœur casée, maman d'un petit garçon, surprotectrice, un peu fatiguée, par un coup du sort elles se retrouvent à devoir partir en Suisse pour des affaires familiales, tout leur univers va s'en trouver chambouler.
J'ai tout simplement adoré, tout d'abord parce que pour une fois on ne nous sert pas de la romance à l'eau de rose où que ça ne compte dans le livre, il y a toute une intrigue intéressante autour qui prend la part belle au roman. Certes le personnage de Sam Kemp est tout simplement à croquer mais ce n'est pas le preux chevalier sur son cheval blanc ( quoi que hihi !! ).
Nous avons des personnages adultes, responsables, qui ont la tête sur les épaules, qui ne jouent pas à "je t'aime, moi non plus", ce qui a le don de m'agacer.
L'auteur nous embarque vite dans son histoire, l'écriture est addictive et simple. Je me suis vraiment attachée aux personnages tout au long de l'histoire qui est très bien construite et qui est pleine de rebondissements.
Vous l'aurez compris, je suis intarissable de compliments même celles qui ne sont pas très romance devraient aimer ce livre.
Foncez, foncez !!
 
 
Aude 
 
 



jeudi 16 février 2017

Big Rock de Lauren BLAKELY


 Romance
City Editions
285 pages
2017 


RESUME:

"Riche, beau gosse et... gâté par la nature ! Spencer a tout ce qu'il faut pour réussir dans la vie. Le jour, il tient un bar branché avec Charlotte, sa meilleure amie. La nuit, il fait défiler les filles dans son lit, alimentant les titres de la presse people. Mais sa réputation de play-boy frivole finit par faire de l'ombre à l'entreprise de son père. Pour rassurer des investisseurs sur son comportement, Spencer présente Charlotte comme sa fiancée. Son amie accepte de jouer le jeu, le temps d'une semaine. Mais très vite, les choses dérapent et le faux couple n'est plus si faux que ça... A la fin de cette étrange semaine, Charlotte et Spencer devront quitter leurs costumes d'amants. Pourront-ils, alors, redevenir de simples amis ?"



MON AVIS:


Gros coup de cœur pour ce nouveau roman de la collection Eden des éditions City. Accrochée depuis la première phrase j'ai eu beaucoup de mal à lâcher les aventures de Spencer et Charlotte.

Spencer a la réputation d'être l'un des plus grands playboy de New York. Il fait régulièrement la Une des tabloïds au bras de ses conquêtes. Si habituellement, cela lui est égal, il va se remettre en question lorsque la vente de la joaillerie de son père pourrait être remise en question. Lors d'un rendez-vous avec l'investisseur potentiel, il sent bien que la « célébrité » dont il jouit peut être préjudiciable à la vente. Alors sur un coup de tête, il annonce fièrement ses récentes fiançailles avec Charlotte, sa meilleure amie et associée. Petit problème cependant : il n'en est rien et il n'est pas sûr que cette dernière accepte de le suivre dans ce jeu de fausses fiançailles. Si elle accepte de jouer le jeu le temps d'une semaine, elle impose tout de même quelques règles parmi lesquelles « rester amis après cette semaine » et surtout « ne pas tomber amoureux ». Mais le jeu est dangereux et très vite, les choses vont déraper. le faux couple va se laisser prendre à son propre piège. Réussiront-ils à respecter les règles qu'ils se sont fixées au départ ?

Avec une entrée en matière franche et directe, le lecteur est de suite mis au parfum. Spencer est un homme sexy, arrogant et très sûr de lui, qui ne doute pas une seconde de son pouvoir de séduction ni de ses performances en tant qu'amant. Et il en joue. Lui en a valu sa réputation de playboy frivole mais aussi son statut social. Grâce à ses compétences de séducteur, il a lancé une application de rencontres et a fait sa fortune. Bon point pour lui, il n'utilise pas cette fortune pour conquérir les femmes. J'ai trouvé ça rafraichissant car souvent les héros riches et sexy, comme lui, abusent de leur pouvoir financier. Au-delà de sa suffisance, c'est aussi un homme profondément attaché à sa famille, fidèle en amitié et un businessman accompli. Grâce à tous ces autres aspects de sa personnalité, on s'attache à lui. On réussit à passer outre son ego démesuré pour découvrir un homme relativement sensible.
Charlotte est aussi une femme fidèle, blessée par sa dernière histoire d'amour. Persécutée par son ex, elle va voir une bonne opportunité dans ce jeu de fausses fiançailles de lui faire enfin entendre raison. Enfin au moins au début… J'ai aimé son côté joueur et aguicheur. Elle n'hésite pas à prendre les devants quand le besoin s'en fait ressentir. Elle est pétillante et enjouée.
Bref, j'ai été conquise par les deux héros de cette romance. J'ai également aimé le côté direct et sans chichi de la plume de Lauren Blakely. Son écriture un peu crue par moments est addictive, torride et drôle. J'ai passé un excellent moment de lecture et je n'hésiterai à me plonger dans son prochain roman. J'ai hâte même.
Fan de romance, foncez, vous ne serez pas déçue !

Bonne Lecture!
Jennifer



lundi 6 février 2017

Et si de Rebecca Donovan



Romance
Éditions PKJ
2016
474 pages


RÉSUMÉ :  
 
Quand Cal pense avoir retrouvé Nicole, l'amie d'enfance dont il a toujours été amoureux, il n'en croit pas ses yeux. Cependant, malgré sa ressemblance frappante avec Nicole, cette jeune femme prétend s'appeler Nyelle, et son caractère est à l'opposé de celui que Cal a toujours connu.
 
 
NOTRE AVIS
 
Ce livre a divisé notre club en deux : celles qui ont adoré et celles qui n'ont pas aimé du tout. Lisez cette chronique jusqu'au bout afin de vous faire un avis complet. Cette chronique ne doit décourager personne de lire ce livre surtout.
Nous allons d'abord commencer par celles qui n'ont pas aimé. Nous reconnaissons que l'écriture est fluide et que ça se lit assez bien et plutôt rapidement cependant nous n'avons pas été transportées par ce livre qui était beaucoup trop prévisible. Nous n'avons ressenti aucune émotion particulière que ce soit vis à vis des personnages ou de l'histoire. Notre pire jugement a été pour Cal que nous avons trouvé sans consistance, lâche, qui n'assume rien et jusqu'au bout. Nyelle est un personnage intéressant mais ne rattrape pas l'aspect ennuyeux de ce livre. 
Passons à celles qui ont adoré, au final je vais vous dire tout le contraire.
Les filles ont été vraiment surprise de cette fin,ne s'attendait pas au pourquoi du comment de l'intrigue. Là où certaines ont vu de la lâcheté chez Cal, d'autres y ont vu énormément de courage, elles ont adoré l'engagement et la volonté de Nyelle. Les filles ne se sont pas ennuyées une minute, elles ont trouvé les personnages attachants et émouvants. Malgré une petite lenteur au début, elles ont trouvé ce livre magnifique, une très belle histoire. Beaucoup d'émotions ont été ressentis dans la lecture de ce livre. C'est un coup de cœur. 
Jamais encore dans une chronique, nous avions eu un avis aussi tranché, les défauts que certaines ont trouvé dans ce livre, les autres y ont vu des qualités. 
Le seul conseil que nous pouvons vous donner c'est lisez ce livre et dites nous ce que vous en avez pensé.
 

Rouge armé de Maxime Gillio



Drame, historique, thriller
Éditions Ombres Noires
2016
348 pages


RÉSUMÉ

Patricia, journaliste au Spiegel, enquête sur les personnes qui, dans les années soixante, ont fui l’Allemagne de l’Est au péril de leur vie. Inge est passée de l’autre côté du Mur quarante ans plus tôt et accepte de lui raconter son enfance, son arrivée à l’Ouest, son engagement… Mais certains épisodes de la vie d’Inge confrontent Patricia à ses propres démons, à son errance. Leur rencontre n’est pas le fruit du hasard. Dans les méandres de la grande Histoire, victimes et bourreaux souvent se croisent. Ils ont la même discrétion, la même énergie à se faire oublier, mais aspirent rarement au pardon.


MON AVIS

Gros coup de cœur pour ce livre !!
Une fois de plus je me trouve dépourvue face à mon ignorance.
Une fois de plus, on croit tout savoir sur une période de l'histoire aussi étudiée que La seconde guerre mondiale et ses suites, la construction du mur de Berlin, ce qui s'est passé de chaque côté, apprendre à ne juger aucun côté car aucun n'a eu tout bon ou tout mauvais.
J'ai beaucoup utilisé mon ami google et Wikipedia !!
Nous ne suivons que peu de personnages mais c'est amplement suffisant pour comprendre ce qu'ils ou elles ont vécu.
Nous suivons tout d'abord Patricia, une journaliste allemande qui enquête sur les personnes qui sont passés à l'ouest puis repassés à l'est.
Elle rencontre Inge qui a un passé plutôt atypique.
Patricia est un personnage assez détestable contrairement à Inge, on se demande ce qu'elle cherche, ou est-ce qu'elle veut en venir avec son enquête, j'avoue avoir été très surprise, je ne m'attendais pas à ce final.
Maxime Gillio a su nous manipuler jusqu'au bout.
Nous suivons aussi Anna, la mère de Inge, une Sudete c'est à dire une tchèque d'origine allemande qui va vivre l'enfer. Je vous laisse découvrir plus en profondeur ce que le terme Sudète veut dire en lisant ce livre.
L'auteur nous emmène dans différentes époques à des moments importants mais c'est limpide nous ne sommes pas perdus dans flashbacks !
Un livre prenant, poignant, dur par moment, nous rencontrons au cours de ce livre des personnages historiques, le destin de ces femmes est unique.
A lire d'urgence !!!  


Aude

lundi 16 janvier 2017

L'aventurier de son coeur de Caroline Costa


Aventure, romance
HQN
2015


RÉSUMÉ

En acceptant un poste de bibliothécaire à la Sorbonne, Pénélope s’attendait à un job paisible et sans surprise.
Mais dès son arrivée, rien ne se passe comme prévu... Et voilà que désormais, on l’envoie au Mexique pour accompagner le célèbre archéologue Hugues Hautecourt sur un chantier de fouilles. Célèbre, certes, mais aussi très séduisant et tout aussi colérique !
La cohabitation s’annonce électrique, d’autant que le fameux chantier est bientôt le théâtre d’étranges phénomènes : on murmure que l’esprit d’un ancien prêtre maya hanterait les ruines sacrées.
Une chose est sûre, elle ne risque pas de s’ennuyer ! 

MON AVIS 

Ce livre est très bien écrit, ça se lit vite. On s'attache rapidement aux personnages. Même si Hugues à des moments agaçant, on fini par l'apprécier  ( surtout physiquement!!). Nos deux aventuriers se retrouvent au Mexique où ils vont vivre pas mal de péripéties. Ils vont également apprendre à se connaître.  Hugues va se rendre compte qu'il avait des préjugés sur Pénelope. Et Pénelope va découvrir qui est véritablement Hugues derrière ces sautes d'humeur. Ils vont devoir découvrir ce qui se cache derrière tous ces mystères autour de cette cité Maya. Pénelope va démontrer que c'est une femme forte malgré sa fragilité. Elle n'hésite pas à prendre des risques pour aider Hugues. On découvre leur caractère, leur personnalité au fil des pages, ça nous rapproche d'eux. On envie de les aider dans leur quête.
J'ai apprécié évoluer dans ce domaine des fouilles archéologiques. J'ai également aimé voyager au Mexique, découvrir ces beaux paysages. 
Ce livre nous présente une belle histoire d'amour mais aussi une intrigue, un mystère. Cette histoire est bien rythmé, ce qui rend ce livre agréable à lire. Et on ne s'ennuie pas tout du long. J'ai passé un bon moment, c'était agréable, frais. 


AURORE

samedi 7 janvier 2017

Le tyran des songes de Oren Miller


Fantastique
EDB Editions 
494 pages
2016


RÉSUMÉ
 
Quand on est protégé par Jack Maubrey et son acolyte Le Chasseur, normalement,
on devrait éviter les situations désastreuses. Mais ça, c’est quand on
a de la chance. Et Emma a quelques lacunes dans ce domaine.
Entre un Triton croisé à la bibliothèque et le Marchand de sable qui semble
s’intéresser particulièrement à elle, sa vie prend une tournure digne des romans
qu’elle achète toutes les semaines à la librairie.
Ressentir les rêves et cauchemars des autres ne signifie pas aimer y vivre.
Et pourtant, Emma se retrouve embarquée dans un monde où dieux et
déesses, sorciers, magiciennes et autres créatures se disputent une partie
d’échec grandeur nature. Lorsqu’en plus la Mort, très mauvaise perdante,
s’incruste dans le jeu : on frise dangereusement l’Apocalypse.
Un conseil : gagnez… Ou faites comme Emma : courez. Vite.
 
MON AVIS
 
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un service-presse !
Cette nouvelle publication des éditions EDB m'intriguait, pas du tout leur style, une couverture totalement différente, beaucoup plus sombre !
Je suis vraiment ravie d'avoir pu le lire dans ce cadre car j'ai pu me faire un avis avant de l'acheter ou non.
Ce livre m'a beaucoup plu, il sort des sentiers battus, un style vraiment original, une histoire surprenante !!
Les personnages sont bien développés et sont très intéressants.
L'auteur nous fait découvrir un monde que nous n'avons pas l'habitude de voir dans la littérature fantastique. On redécouvre la mythologie d'une façon très originale.
Le personnage d'Emma m'a plu, elle s'adapte rapidement aux situations loufoques dans lesquelles elle se trouve, elle n'est pas cruche comme trop souvent dans les livres maintenant.
Hypnos et Jack ont affolé complètement mes hormones ! On déteste les aimer ou l'inverse !!
J'ai adoré les copains de Emma, ils sont touchants et absolument géniaux !!
Tout y est, un peu d'amour, de l'action, du fantastique, c'est vraiment une bonne lecture.
Le style de l'auteur est fluide, simple, sans fioriture, on rentre vite dans l'histoire bref un très bon moment de lecture, j'espère qu'il y aura une petite suite ..